picto_maison

Consultations à domicile

C’est la consultation à domicile qui me permet de cerner au mieux les difficultés que vous et votre chat pouvez rencontrer au quotidien, dans votre environnement commun. Sur PARIS, BANLIEUE (et Province).

> Déroulement

picto_loupe

Une professionnelle à  votre écoute

Une formation solide, une connaissance scientifique de l’espèce, l’observation de votre chat et une écoute attentive et bienveillante des humains  m’amèneront à proposer la meilleure rencontre possible entre les besoins de tous.

> Mon parcours

picto_chat

Comportements gênants du chat

Votre chat fait ses besoins hors de la litière, miaule la nuit, manifeste de l’agressivité, vous semble stressé ou se bagarre avec son congénère?  Pour vous soulager, lui et vous, trouvons ensemble ce qui cloche.

> Quand consulter

picto_ampoule

Mieux comprendre votre chat

Vous ne comprenez pas votre chat ? Votre relation avec lui se dégrade? Mon éclairage vous aidera à décrypter ce qui se passe réellement: apprendre à mieux vous comprendre mutuellement vous permettra de  mieux vivre ensemble.

> Mes missions 

Le Blog

La comportementaliste peut vous aider

Au secours, mon chat fait pipi partout!
Les raisons des « éliminations indésirables » du chat peuvent être diverses et les facteurs sont souvent multiples, mais elles sont toujours le signe que quelque chose ne va pas. Oui c’est fort pénible pour nous  de sortir la serpillère tous les jours, mais loin de lui l’idée de faire pipi sur le tapis du salon pour nous embêter, quand il en est là c’est qu’il est en détresse. Donc surtout pas de punition, et on mène l’enquête pour comprendre ce  qui le perturbe.
Comment empêcher mon chat de faire ses griffes sur le canapé?
Les griffades représentent un comportement indispensable pour le chat. Quand il « fait ses griffes »  il les entretient certes, mais surtout il dépose des marques, visuelles, olfactives et même sonores (« scratch! ») : c’est sa manière de rendre son environnement accueillant et de s’y sentir bien. C’est aussi un moyen pour lui d’évacuer des tensions physiques et émotionnelles du quotidien. On ne cherchera donc surtout pas à l’en empêcher mais plutôt à trouver comment lui permettre de le faire d’une manière acceptable pour ses co-locataires humains!
Comment préparer au mieux un déménagement avec notre chat?
Le chat est une espèce attachée à son environnement. En se frottant aux objets, en marquant par griffades, en déposant des odeurs  (perceptibles ou non par l’humain) , il balise son territoire, ses trajets. Quand elle n’est pas synonyme d’inactivité, il trouve aussi son confort dans une certaine routine. Le déménagement va tout bouleverser et lui faire perdre ses repères, il est susceptible d’être très déstabilisé et de devoir produire des « comportements gênants » pour se rééquilibrer. En anticipant ce changement il est possible d’en prévoir les modalités pour que le jour J se passe en tout sécurité, et que l’adaptation au nouveau lieu soit grandement favorisée.
Mes chats ne s'entendent pas, que faire?
Croyant bien faire vous avez adopté un deuxième chat (ou un troisième…). Vous pensiez qu’octroyer ainsi un compagnon de jeu à Minet lui permettrait de se sentir moins seul quand vous seriez au travail. Oui mais voilà, ça ne se passe pas comme prévu. Minet ne semble pas du tout apprécier son congénère et vice versa,  et les bagarres font rage. Vous êtes déçu, voire catastrophé ou même en colère contre le plus réactif. Ou bien encore, tout allait bien entre vos chats, jusqu’au jour où la mésentente s’est installée sans que vous ne compreniez pourquoi. En réalité, le fonctionnement du monde des chats est différent du nôtre et des projections que nous faisons sur lui, et cette espèce plutôt solitaire à l’origine n’apprécie pas forcément de partager son quotidien avec un congénère. Les interventions humaines dans la relation des chats sont aussi à même parfois de les compliquer. Maintenant qu’ils sont plusieurs, voyons comment il est possible de les faire cohabiter au mieux.
Mon chat m'a mordu, il m'a griffé, que se passe-t-il?
La tentation est grande de qualifier votre chat « d’agressif », voire de « méchant ». Nous parlerons plutôt de « conduites agressives » que le chat produit en réponse à ce qu’il perçoit comme des menaces dans son environnement. Par exemple les punitions bien-sûr, mais aussi des jeux trop intrusifs, des caresses ou contacts trop envahissants, des facteurs extérieurs générant la peur, des mauvaises conditions de repos, d’alimentation, d’élimination: toutes sortes de pressions ou de tensions qui s’exercent sur lui  sans que vous n’en soyez conscient. Ses conditions de développement en tant que chaton et son tempérament jouent aussi un grand rôle. Ensemble cherchons ce qui peut rendre votre chat aussi réactif, pour pouvoir vous soulager lui et vous.
Comment adopter un chat ou un chaton dans de bonnes conditions?
L’adoption d’un chat ou d’un chaton est un grand pas dans une vie d’humain. Elle engage des responsabilités concernant ce petit être que vous invitez à vivre avec vous. De nombreuses idées reçues circulent sur nos compagnons à quatre pattes, sur « l’éducation » qu’il faudrait donner au chaton et sur la manière d’en prendre soin, qui sont en réalité tout à fait erronées. Anticiper ensemble une adoption permet de vous informer des besoins réels de votre futur chat, au niveau physiologique comme au niveau émotionnel. Quand ces besoins ne sont pas satisfaits de manière adéquate, le stress peut se développer chez le chat ou le chaton et vous mettre en difficultés lui et vous. Nous verrons comment tout préparer pour que son arrivée et son quotidien se passent au mieux, et que vous développiez dès le départ avec lui un relationnel sain et harmonieux. Je peux aussi vous aider à trouver le chat ou le chaton le plus susceptible de se sentir à l’aise chez vous. 
Bébé arrive, comment faire pour que cela se passe au mieux avec le chat?
Comme pour toute la famille, la naissance d’un enfant est un grand chamboulement pour le chat. Beaucoup de choses vont changer dans son milieu de vie: présence d’un nouvel être, nouvelles odeurs, accès modifié à des pièces ou lieux, changement dans la disponibilité de « ses humains »… Des craintes peuvent aussi exister sur la possibilité de la cohabitation entre le nouveau-né et le chat de la famille. Préparer ce changement permettra de dissiper les inquiétudes et de s’organiser en amont pour que tous puissent vivre ensemble en bonne harmonie.
Adopter un deuxième ou (un troisième) chat ?
Vous avez l’impression que votre chat s’ennuie et vous vous voulez lui adjoindre un « copain » avec qui il pourrait jouer ? Vous avez l’occasion de recueillir un chat en détresse et vous espérer que votre chat pourra le réconforter et l’apaiser? Attention il n’est anodin pour aucun de ces chats de devoir vivre avec l’autre, cela peut être quitte ou double. Si ces deux (ou trois, ou plus…) congénères ne parviennent pas à cohabiter, la situation peut se tendre rapidement et aboutir tout à fait à l’inverse de ce qui était souhaité: bagarres, urinations hors-litière, stress divers pour tout le monde… Pour qu’une nouvelle adoption soit positive pour tous les chats et les humains en présence, nous pouvons voir ensemble si votre cohabitation initiale se prête à l’accueil d’un nouvel invité. Organiser l’environnement pour qu’il puisse se partager au mieux et bien mener les présentations et aussi primordial.
Il miaule sans cesse!
Certains chats ont la réputation d’être « bavards », mais quand Minet miaule toute la nuit, ou vous suit toute la journée en donnant de la voix, ce n’est agréable ni pour vous ni pour lui, et ça peut même tourner au cauchemard. Après avoir vérifié qu’il n’a pas de problème médical, assurons-nous ensemble que tout ses besoins sont correctement satisfaits et réorganisons un relationnel qui lui permette de « décrocher », de retrouver plus d’autonomie et…de vous laisser dormir.
Comment faire pour qu'il soit moins craintif?
Ce sont parfois des débuts difficiles dans la vie, ou une période de développement mal menée qui peuvent contribuer à rendre un chat craintif. Pour cet individu sensible, le « forcing » n’est pas de mise (il ne l’est jamais), et c’est en lui proposant un quotidien respectueux et adapté qu’il pourra petit à petit se rassurer et oser sortir, et venir plus  sereinement au contact. Un travail sur l’environnement, les interactions et … les humains est donc à prévoir.